Une vie sans stress

Une vie sans stress

Difficile de l’éviter de nos jours, ce stress ambiant qui fait partie de nos vies. Tellement de facteurs peuvent nous angoisser, tellement de sources différentes nous mettent de la pression. Alors que le stress en général, celui dit bon comme le mauvais, a des incidences sur notre santé (maux de tête, infections, hypertension, ulcères…), comment apprendre à s’en débarrasser et mener une vie sans stress ?

Éliminer les sources de stress

C’est plus facile à dire qu’à faire, mais la meilleure façon est bien d’éliminer les sources de stress de notre vie. Elles sont différentes d’une personne à l’autre et varient tout au long de notre vie. Mais au final, il faut se demander si le jeu en vaut la chandelle. Est-ce que la situation ou l’activité provoquant ce stress vaut la peine d’être vécue/entretenue ? Est-ce qu’elle nous apporte plus de bienfaits que de nuisances ? Est-ce primordial de maintenir cette source de stress dans notre vie au détriment de sa santé ? Peut-on la transformer afin qu’on se sente mieux ?

Relativiser

Au-delà du stress chronique que peut provoquer par exemple l’activité professionnelle, il y a aussi ce stress ponctuel lié en général aux tracas du quotidien. On s’inquiète pour mille et une choses tous les jours. Ces soucis semblent souvent insurmontables quand nous y sommes confrontés et pourtant, on a fait face à bien d’autres problèmes dans nos vies qui se sont au final résolus. Quand une nouvelle source d’inquiétude surgit, c’est donc bon de s’en souvenir et de relativiser en se disant que c’est un mauvais moment à passer, mais qui aura une issue. On est son pire ennemi en se torturant souvent pour un rien. Prendre un peu de recul permet ainsi de chasser ce stress inutile qui pourrit nos vies.

Se retrouver au calme

Si l’on ne peut pas tout contrôler, on peut par contre faire des choix qui correspondent au mode de vie que l’on veut mener et ainsi diminuer considérablement le stress de nos vies. S’accorder des moments au calme dédiés entièrement à la détente est une façon simple de réduire le stress, par exemple à travers un rituel bien-être pour se ressourcer. Associés à une bonne alimentation et hygiène de vie, ces instants de relaxation apportent un autre éclairage aux situations stressantes que l’on traverse.

Penser à soi et à ce qui nous fait du bien, intégrer le cocooning dans sa vie, alléger son emploi du temps, lâcher prise… tout part de quelques décisions et changements d’attitude pour mener une vie sereine où le stress n’a plus sa place !

Nathalie

Nathalie est l'éditrice et fondatrice de "Doux You Love Me". Lorsqu’elle ne parcourt pas le monde à la recherche de lieux et d’adresses coups de cœur pour son blog voyage "Une Porte Sur Deux Continents", elle est très heureuse de se retrouver au calme chez elle au Canada à simplement profiter des joies du cocooning.

6 Commentaires
  1. Tu as bien raison : il faut relativiser ! Il est ainsi important de savoir distinguer ce sur quoi on a prise et ce sur quoi on n’a pas prise. Si le train est en retard, je peux me mettre en stress, je peux m’énerver mais il ne sera pas plus à l’heure, j’aurais au final (en plus du retard) perdu une énergie folle !

  2. Le jour où j’ai -enfin- réalisé que je m’étais, fait une montagne d’un petit incident sans gravité et facilement résoluble j’ai commencé à relativiser. Je prends le temps de respirer avant de réfléchir calmement..et je m’en porte beaucoup mieux ! :) Bel article que j’applaudis :) Bonne journée Bisous

    1. C’est exactement ça : un jour on a un déclic et on ne voit plus les choses de la même façon. Bisous et très belle journée à toi aussi :-)

  3. Lâcher prise, oui, mais on n’arrive pas toujours à prendre ce recul nécessaire pour prendre du recul ! Une bonne alimentation est sûrement un aspect, prendre un verre pour se détendre n’est pas toujours la solution !

    1. Oui, c’est difficile et c’est souvent seulement après coup qu’on se dit qu’on a été bête de s’en faire autant. Mais peut-être peut-on tirer des leçons et arriver à enfin relativiser les prochaines fois. L’alcool, effectivement, n’est à mon avis jamais la solution…

RSS
Facebook